Tous droits réservés - 2017- AFM

  • Twitter Clean
  • w-facebook
  • White Google+ Icon

Définition de la Musicothérapie

La musicothérapie est l'utilisation du son et de la musique - sous toutes leurs formes - comme moyens d'expression, de communication, de structuration de la personnalité, et d'analyse de la relation. Elle s'inscrit dans un cadre soit clinique (psychothérapie), soit psychopédagogique et social.

Elle est pratiquée à tous les âges, en individuel ou en groupe. Il existe de nombreuses techniques qui utilisent soit l'écoute de musiques (musicothérapie réceptive), soit la pratique musicale (musicothérapie active), soit une combinaison de ces deux formes. 

Les méthodes

Les méthodes de musicothérapie utilisent les principales activités offertes dans le domaine sonore : écouter des sons ou musiques enregistrés, ou des musiques jouées spécialement par des musiciens, s'exprimer à partir d'instruments de musique simples, voire aussi interpréter des musiques et composer.
Nous distinguons des musicothérapies réceptives (audition), des musicothérapies actives (productions sonores) et des méthodes mixtes.

La musicothérapie analytique de groupe (MAG)

Cette méthode, initiée par Edith Lecourt au début des années 1980, est fondée sur l'étude de la relation à partir d'un dispositif sonore : "la communication sonore".
Il s'agit d'une technique d'improvisation libre (libre association sonore) à partir d'un matériau sonore/instrumental simple mais varié.
L'objectif est l'analyse clinique de la relation (difficultés relationnelles).
Cette méthode se pratique en groupe, mais comporte aussi des moments de relation duelle.

 

Cette pratique de la musicothérapie est associée à la Fédération des Associations de Psychothérapie Analytique de Groupe (FAPAG) qui comporte une douzaine d'associations formant aux pratiques d'analyse de groupe, de relaxation analytique, et de psychodrame analytique.

https://www.fapag1.com/


La section de musicothérapie analytique de groupe de l'A.F.M. rattachée à la F.A.P.A.G. regroupe des cliniciens formés à la musicothérapie, ayant une expérience analytique personnelle (individuelle et/ou groupale), qui pratiquent la musicothérapie en groupe (sous la forme d'audition musicale, d'improvisation ou de " communication sonore ").


Lecture : La musicothérapie analytique de groupe, Courlay, éditions Fuzeau ( www.musique-education.com), 2007.

Les techniques

Les techniques sont, elles, très variées, s'adaptant aux populations intéressées, du monde prénatal à la vieillesse.
Certaines sont centrées sur quelques paramètres : le rythme, la percussion, par ex., un instrument de musique (le piano, le balafon, la guitare, un instrument numérique, etc.), tandis que d'autres utilisent un matériel varié tant en instruments qu'en musiques enregistrées. Enfin, il existe des techniques de musicothérapie centrées sur le travail vocal, et d'autres encore qui associent l'expression corporelle ou l'expression picturale (dessin, peinture).

Les applications

La musicothérapie est utilisée dans des situations très variées.


Voici une liste non exhaustive : 
- dès avant la naissance : préparation à l'accouchement, préparation à la relation avec l'enfant
- pour les prématurés
- pour favoriser la relation mère-bébé (groupes de mères avec leurs bébés)
- pour l'éveil musical de jeunes enfants présentant des difficultés de comportement
- difficultés scolaires (inhibitions, hyperactivité, blocages etc.) ; elle permet notamment un travail sur l'écoute, en situations individuelle, groupale, ou encore dans le groupe classe.
- pour les adultes elle peut être utilisée pour la relaxation, et le développement personnel, notamment les problèmes relationnels (aussi un travail sur l'écoute).
- la musicothérapie familiale permet de travailler sur les relations intrafamiliales, à partir d'improvisations sonores/musicales.

 


Pathologies :
autisme : la musicothérapie est une des principales indications dans ce cas.
- handicap sensoriel : il existe, notamment, une musicothérapie pour les sourds et mal entendants ; les aveugles peuvent bien sûr aussi en bénéficier.
- handicap moteur : la musicothérapie est utilisée pour faciliter et motiver le mouvement dans le cadre de rééducation, mais aussi pour apporter du    

plaisir (elle nécessite dans ce cadre des aménagements et des adaptations du matériel sonore et musical utilisé).
- dépressions et états limites : la musicothérapie a toujours été utilisée (depuis l'Antiquité) pour le traitement des dépressions.
- psychoses : la musicothérapie est beaucoup utilisée dans ce cadre.
- Alzheimer et autres démences

 


Comment le musicothérapeute décide-t-il d'engager des séances de musicothérapie ? Comment choisit-il la technique utilisée ?

- Par un entretien préliminaire, et
- Un bilan psychomusical qui comporte
. des questions sur l'histoire sonore et musicale du sujet
. un écoute d'une dizaine d'extraits musicaux variés (spécialement sélectionnés)
. un court temps d'expression avec des instruments simples

Les indications apportées par ces différents éléments permettent de décider de l'intérêt de la musicothérapie pour le sujet, et aussi de faire un projet précis à partir des objectifs établis et de choix techniques (technique utilisée, instruments, musiques auditionnées etc.)
Le bilan psychomusical pourra ensuite être utilisé pour évaluer les résultats du traitement.


Lectures

Lecourt Edith, Découvrir la musicothérapie, Paris, Eyrolles, 2005. ( www.editions-eyrolles.com)
Verdeau-Paillès Jacqueline, Le bilan psychomusical de la personnalité, Courlay, Fuzeau, 2004 (1981).
( www.musique-education.com)

Une interview d'Anthony Brault pour le Cerep-Phymentin sur la musicothérapie : http://cerep-phymentin.org/Association/1266